Vous êtes ici

Système courbeur de miroir

Le système courbeur d’IRELEC consiste en l’application de deux moments de cintrage aux extrémités d’un miroir, grâce à un actionneur (IR-B-1) ou deux actionneurs indépendants (IR-B-2).

Les moments sont contrôlés indépendamment et permettent d’obtenir des formes cylindriques ou coniques (ellipse, parabole).

Le système courbeur est un assemblage constitué d’une poutre rigide, équipée à chaque extrémité de rouleaux de cintrage coupés en leur centre pour laisser passer le faisceau. Les efforts sont appliqués au miroir par l’intermédiaire de ces rouleaux.

Une configuration isostatique évite d’appliquer une torsion au miroir pendant l’opération de cintrage.

Des contrepoids calibrés compensent efficacement le poids propre du miroir.

Chaque actionneur est constitué d’un moteur pas-à-pas, d’un réducteur et d’un système vis-écrou. L’effort est appliqué par l’intermédiaire d’un ressort.

Les actionneurs sont encapsulés dans une boîte étanche assurant la compatibilité ultravide (10-10 mbar) de l’ensemble ; l’étanchéité est assurée par des soufflets à coupelles soudées, intégrés de telle façon que le vide n’ait pas d’influence sur les performances du courbeur.

Une lecture directe des efforts appliqués est accessible grâce à des jauges d’effort.

Les avantages déterminants du système courbeur IRELEC sont :

  • la mesure directe des efforts de cintrage ;
  • une grande stabilité ;
  • la quasi-absence d’erreur induite pour des miroirs jusqu’à 0,2 µrad rms d’erreur de pente longitudinale ;
  • la compatibilité ultravide indispensable pour les applications X-mous ;
  • l’adaptabilité (focalisation horizontale, verticale vers le haut ou le bas).

 

 

Système courbeur IRELEC IR-B-1Système courbeur IRELEC IR-B-2Système avec courbeurs de miroir IRELEC en configuration KBSystème avec courbeurs de miroir IRELEC en configuration KB avec dispositif de refroidissement des miroirs